Qu’est-ce que c’est ? C’est un site Internet ? C’est une affiche ? C’est un mail

  Cách học tiếng pháp

Unité 1 : Et vous ?


DOCUMENTS (pages 26-27)


E. Vous êtes volontaire ?

Entrée en matière – Question 1 (en groupe classe)

  • Demander d’abord aux apprenants d’observer l’affiche et poser la question suivante :
    • Qu’est-ce que c’est ? C’est un site Internet ? C’est une affiche ? C’est un mail ? (C’est une affiche.)
    • Puis demander aux apprenants ce qu’ils voient sur l’affiche :
      • Il y a combien de personnes ? C’est l’affiche de quelle organisation ? (Il y a huit personnes sur l’affiche et elle est émise par l’Organisation internationale de la Francophonie.)
    • Puis demander à un apprenant volontaire de lire la question 1a. Y faire répondre en groupe classe par oui ou par non.
    • Puis faire lire et faire répondre à la question 1b en groupe classe.

Corrigé :

  1. a et b. Réponses libres.

Pour info :

  • Créé en 2007, le volontariat international de la francophonie est un programme destiné à de jeunes francophones âgés de 21 à 34 ans. Ces derniers peuvent participer pendant 12 mois à des missions à l’étranger, plus précisément dans des espaces francophones, correspondant aux valeurs de l’Organisation internationale de la Francophonie (développement de la francophonie ; solidarité ; promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’homme ; aide à l’éducation et à la formation, etc.). Pour en savoir plus : http://www.francophonie.org/Qu-est-ce-que-le-Volontariat.html.

Lecture – Question 2 (travail individuel, mise en commun avec un(e) autre apprenant(e), correction en groupe classe)

  • Lire la question et les propositions avant de demander aux apprenants de lire le document écrit. Procéder à la correction.

Corrigé :

  1. a et c : Léonie et Simon sont volontaires internationaux de la francophonie. Ils sont francophones et ils ont entre 21 ans et 34 ans.

F. Rencontres de volontaires


Transcription


Dialogue 1

  • Simon : Bonjour, je m’appelle Simon, je suis belge. Comment vous vous appelez ?
  • Léonie : Léonie. J’habite aux Comores, je viens de Moroni, et vous ?
  • Simon : J’habite en Belgique.

Dialogue 2

  • Peter : Bonjour, moi c’est Peter.
  • Abel : Bonjour Peter, vous êtes canadien ?
  • Peter : Oui, j’habite à Toronto, mais je suis né à Paris. Et vous ?
  • Abel : Moi, c’est Abel. Je vis à Madrid.
  • Peter : Vous parlez espagnol ?
  • Abel : Oui, je parle espagnol et français !

Dialogue 3

  • Maria : Bonjour, moi, c’est Maria, j’habite au Niger, je viens de Dossa.
  • Lien : Bonjour Maria. Moi, je m’appelle Lien. J’habite à Hanoi, au Vietnam.
  • Maria : Je suis née au Vietnam !
  • Lien : Ah bon ?
  • Maria : Oui, maintenant, je vis à Niamey.
  • Lien : Vous parlez vietnamien ?
  • Maria : Non, je parle français, anglais et chinois. Et vous ?
  • Lien : Moi, je parle vietnamien, espagnol… et français bien sûr !

1re écoute – Question 1 (en groupe classe)

  • Avant de faire l’activité de compréhension orale, demander aux apprenants d’observer la photo qui se trouve en bas à gauche, et poser les questions suivantes :
    • C’est où ? C’est dans un aéroport ? C’est dans une salle de classe ? C’est dans une salle de réunion ? Quelle est la situation ? C’est un cocktail ? C’est un voyage ? C’est un cours de français ? (C’est dans une salle de réunion, de séminaire plus précisément, et c’est un cocktail.)
    • Puis, lire la question 1 avant de procéder à la première écoute. Demander aux apprenants de répondre à la question 1 en groupe classe.

Corrigé :

  1. Les volontaires se présentent.

2e écoute – Questions 2-3 (travail individuel, mise en commun avec un(e) autre apprenant(e), correction en groupe classe)

  • Lire les questions 2 et 3. Vérifier la compréhension des termes Lieu de naissance. Faire remarquer qu’il faut trouver seulement deux réponses dans la colonne Lieu de naissance. Enfin, procéder à la deuxième écoute et faire répondre aux questions 2 et 3. Procéder à la correction des deux questions.

Corrigé :

  1. Ville ou pays Lieu de naissance Simon Belgique. Léonie aux Comores, Moroni. Peter Toronto. Paris. Abel Madrid. Maria Niger, Dossa, Niamey. Vietnam. Lien Hanoi, Vietnam.
  • Prénom : Abel – Langues : il parle espagnol et français.
  • Prénom : Lien – Langues : elle parle vietnamien, espagnol et français.
  • Prénom : Maria – Langues : elle parle français, anglais et chinois.

Pour dire les langues parlées

  • Lire l’encadré communication de la page 27.

IDÉE POUR LA CLASSE (en groupe classe)

  • Demander aux apprenants de se regrouper par le nombre de langues qu’ils parlent, langue maternelle + langue(s) étudiée(s). Les inviter à se lever et à circuler dans la classe et à se poser la questionTu parles quelle(s) langue(s) ?(noter cette question au tableau si nécessaire) puis à se regrouper par le nombre de langue qu’ils parlent.
    • Pendant l’activité, passer dans les rangs et apporter de l’aide si nécessaire. Lorsque les apprenants ont formé les groupes demandés, faire la mise en commun en demandant à l’un des apprenants de chaque groupe combien de langues les membres de son groupe parlent et quelles sont ces langues. Corriger ou faire corriger les erreurs éventuelles avant d’inviter les apprenants à retourner à leur place.

Question 4 (travail individuel à faire en classe)

  • Faire lire la question avant de faire répondre.

PRODUCTION ÉCRITE DELF


ÉCHAUFFEMENT

Activité 1 (travail individuel, correction en groupe classe)

  • Lire la consigne et rappeler ou faire rappeler ce qu’est une ville et ce qu’est un pays. Après la correction, informer les apprenants que les mots en, à, au, aux s’appellent des prépositions.

Corrigé :

  1. a. en Belgique – b. à Madrid – c. au Vietnam – d. aux Comores

FONCTIONNEMENT

Activité 2 (travail individuel, mise en commun avec un(e) autre apprenant(e), correction en groupe classe)

  • Faire lire la consigne et laisser les apprenants répondre.
    • Pendant la correction, vérifier que les apprenants ont bien compris la règle en posant quelques questions et leur demander de donner des exemples. Par exemple :
      • On utilise quelle préposition devant un nom de ville ? (On utilise la préposition à.)
      • On utilise quelle préposition devant un nom de pays féminin ? (On utilise la préposition en.)
      • On utilise quelle préposition devant un nom de pays qui commence par une voyelle (masculin ou féminin) ? (On utilise la préposition en devant un nom de pays qui commence par une voyelle même si le nom du pays est masculin.)

Remarque : Si la situation s’y prête, informer les apprenants que certains noms de pays s’utilisent avec la préposition à comme Taïwan / Madagascar / Singapour, etc.

  • → J’habite à Taïwan.
  • → Je vis à Madagascar.
  • → Je suis né(e) à Singapour.

(Les pays qui sont précédés de la préposition à dans ce contexte grammatical sont souvent des îles.)

  • À la fin de la correction de l’activité 2, demander aux apprenants de rappeler la règle permettant de savoir si un nom de pays est féminin, masculin ou pluriel qu’ils ont vue à la page 22 (Grammaire, les articles définis le, la, l’, les). Leur rappeler aussi les exceptions : le Mexique, le Mozambique, le Cambodge, le Zimbabwe.

Corrigé :

2.

VillePays au masculinPays au féminin ou pays commençant par une voyellePays au pluriel
Madridle Vietnamla Belgiqueles Comores

J’habite, je vis, je suis né(e) | à | au | en | aux


**ENTRAÎN

LEAVE A COMMENT